Il y a comme un virus dans l'air

  • Facebook
  • YouTube
POCHETTE VIRUS DANS L'AIR5.jpg

sur Deezer, Spotify etc. le 16 mai 2020

MUSIC

Il y a comme un virus dans l'air

PAROLES ET MUSIQUE (BENOIT ALBERT CLAUDE)

Voilà que tous les oiseaux chantent

et qu’enfin la forêt respire.

Y’a plus d’avions bruyants qui fendent

le ciel, en mer, plus de navires.

 

Toutes nos autos, qui dorment en bas,

sont égarées, sans voyageurs

et nous, tout perdus, coincés là

dans notre vide tout intérieur.

 

Bien des commerces sont fermés.

On ne consomme plus rien pour

un oui, un non, un prix cassé.

On n’se consume plus que d’amour

 

Il y a comme un virus dans l’air

qui donne aux gens, un étrange air

un monde aux curieuses manières

un drôle de temps, une étrange ère

 

Sans oxygène, des hommes meurent,

des arbres arrachés à la vie.

Comme les poumons de l’équateur,

la forêt de l’Amazonie.

 

Finis, comme les ours polaires,

sur un bloc de glace canadien.

Leur souffle s’assèche telles des rivières,

où se déverse le venin.

 

Y’a plein de Jésus Christ qui pleurent

En blouse blanche des hôpitaux.

La mort s’y gère au p’tit bonheur,

des tas d’humains sur le carreau.

 

Il y a comme un virus dans l’air

qui donne aux gens, un étrange air

un monde aux curieuses manières

un drôle de temps, une étrange ère

Ceux nous assurent l’essentiel

sont applaudis comme des héros

qui montent au front, qui montent au ciel,

qui montent au feu, face au fléau.

 

Y’a plus de stars sur le terrain,

plus de « soirée foot » à la con.

Chacun cultive son jardin,

chansons, tulipes, danses ou violon.

 

On prend bien soin des gens qu’on aime.

On leurs chuchote des mots tendres,

la bouche pleine de poèmes,

que nos proches peuvent de loin entendre.

 

Il y a comme un virus dans l’air

qui donne aux gens, un étrange air

un monde aux curieuses manières

un drôle de temps, une étrange ère

 

L’école n’est plus pour les marmots,

les mômes en rient comme des baleines

et nous labourent le cerveau

pour y planter de nouvelles graines.

 

Ils s’inquiètent pas pour la croissance,

la santé de l’économie,

pour la société de l’abondance,

ils se contentent d’être en vie.

 

Ils espèrent pouvoir changer d’air,

pouvoir enfin mieux respirer,

vivre ensemble, d’une autre manière,

juste être heureux et puis s’aimer.

 

Il y a comme un virus dans l’air

qui donne aux gens, un étrange air

un monde aux curieuses manières

un drôle de temps, une étrange ère

PHOTOS
TOUR
VIDEO
RIDERS
REPRESENTATION

Label:

Wix Records, Jake Coldham  |  info@mysite.com, 123-456-7890

 

Management:

Karen Blanche  |  info@mysite.com, 123-456-7890

 

Booking:

The Bookerz, Daniel Ku  |  info@mysite.com, 123-456-7890

 

PR:

That Girl Pr, Sarah Brookstone  |  info@mysite.com, 123-456-7890