Fraternité, Égalité, Liberté

Paroles et musique Benoit Albert Claude
ALBUM SANS ARRANGEMENT.jpg

Je suis la fraternité,

mon esprit, sans écueil

pétri d’humanité.

je suis une terre d’accueil,

un village solidaire

de Calabre, en bord de mer.

 

Mais dans mon vieux pays

infiltrant les esprits.

coulent des pluies pleines d’égo.

il pénètre jusqu’au os

un froid abominable,

des hommes échoués sur le sable

 

Vouloir rêver  tout un monde meilleur

le voir  dans ses plus mauvais jours

fermant  ses yeux de désamour

battant  la chamade, un coup au cœur

 

Je suis l’égalité,

contre les privilèges

mon esprit révolté

des injustices fait le siège

Ma déclaration entonne,

les droits de tous les hommes,

 

Dans mon pays, il souffle

un vent d’indifférence

quand à terre, les gens souffrent

de n’avoir pas eu la chance

de naître du bon coté

de n’être que bon à jeter

Vouloir rêver  tout un monde meilleur

le voir dans ses plus mauvais jours

fermant ses yeux de désamour

battant la chamade, un coup au cœur

Je suis la liberté,

la colombe en plein vol

aux idées déployées

insolente en paroles

une ombre vagabonde

qui part sans cesse en fronde

 

Qui ose s’indigner

est réduit au silence.

Parfois, on se croirait

chez Pinochet, en France

Ça ne sent plus ici,

la belle Démocratie.

 

Vouloir rêver tout un monde meilleur

le voir dans ses plus mauvais jours

fermant ses yeux de désamour

battant la chamade, un coup au cœur

 

Je suis l’espoir à la porte

qui vient frapper soudain.

qui sourit, vous emporte,

vous guide sur le chemin.

ensemble, nous saurons faire

libre, égaux comme des frères.

 

Vouloir rêver un monde meilleur

le voir  enfin dans ses beaux jours

ouvrant  ses yeux remplis d’amour

battant  la chamade de bonheur