les fleurs du Rojava.jpg

 

 

Les Fleurs du Rojava

 

 

Au Rojava, grandissent des fleurs

aux couleurs de la liberté

Elles résistent à un Dieu vengeur

qui sème mort et cruauté

 

quand souffle un shamal semblable,

leurs teintes, jaune, rouge, verte

font face aux tempêtes de sables

sur l’étendue des terres désertes

 

Elles s’élèvent douces, vers le ciel ,

face aux enfers, en légèreté,

couvrant d’effluves essentielles

d’espoir un monde dévasté

 

Les fleurs du Rojava luttent sur la terre,

Amazone de la liberté

pour que, sans dieu, vive, leur paradis sur terre

et que survive un peu d’humanité

 

Elles sont toute la beauté du cœur

des âmes qui s’ouvrent vers la vie

Elles sont « fertilité des fleurs »

qui porteront, un jour, leurs fruits,

 

Elles font le soleil se levant

aux ombres lançant un défi

Elles jettent leurs graines rebelles aux vents

et les ombres soudain s’enfuient,

 

 

 

 

 

qu’on leur arrache toutes leurs pétales,

que s’écoule leur sève sucrée,

face aux noires âmes abyssales

elles repoussent encore dans les prés.

 

Les fleurs du Rojava luttent sur la terre,

Amazone de la liberté

pour que, sans dieu, vive, leur paradis sur terre

et que survive un peu d’humanité

 

l’aube a pour elles des secrets

des refrains qui flottent dans l’air

qu’elles ne dévoileront jamais,

comme le chant de l’eau sur les pierres

 

Elles sont la voix et le langage

la mémoire enfouie de la terre

que les plus terribles carnages

n’emporteront pas en enfer.

 

Les fleurs du Rojava luttent sur la terre,

Amazone de la liberté

pour que, sans dieu, vive, leur paradis sur terre

et que survive un peu d’humanité